​​Opticien en ligne : le développement de l’optique sur internet

Opticien en ligne : le développement de l’optique sur internet

Face à l’économie florissante que représente le marché de l’optique (5 milliards d’euros par an), les sites d’optique sur internet se sont multipliés depuis 2009, date à laquelle leur création a été autorisée.

En achetant des volumes plus importants que les boutiques et en limitant leurs frais de structures (moins de personnel, ventes automatisées), les opticiens en ligne proposent des montures, verres et lentilles à prix attractifs.

Peut–on avoir le choix à prix discount ? Quelles sont les limites de l’optique sur internet ? Les opticiens en ligne sont-ils remboursés ?

Opticien en ligne : le choix à prix discount

Les sites d’optique sur internet ne proposent pas tous les mêmes prestations.

Certains d’entres eux préfèrent se spécialiser dans les verres; dans ce cas, ils seront livrés à votre domicile et devront être montés dans la boutique d’un opticien partenaire.

La majeure partie des sites d’optique vous propose des lunettes montées (monture + verres) pouvant être ajustées chez un opticien partenaire.

Le large choix de marques et de modèles à prix discount, présenté par ces opticiens, séduit de plus en plus de personnes qui trouvent grâce à ces sites, un moyen de faire des économies et de parer au faible taux de remboursement des frais d’optique.

A noter que certains sites proposent également des lentilles de contact, des solaires avec ou sans correction, des masques de ski et des accessoires optiques non remboursés par la Sécurité sociale.

Les limites de l’optique sur internet

Même si les opticiens en ligne présentent un avantage financier incontestable, il est primordial de vérifier certains points avant de commander un produit.

Focus sur les points à contrôler :

  • gestion du site par un opticien diplômé
  • habilitation du site par l’Assurance Maladie pour un remboursement de vos achats
  • vérification des délais et des conditions de remboursement ou d’échange
  • vérification des garanties octroyées
  • information sur la provenance et la qualité des verres
  • sécurisation du paiement en ligne et protection des données personnelles
  • proximité des opticiens partenaires

Malgré tous ces points à ne pas négliger, l’optique sur internet​ connaît des limites, notamment en matière de mesures oculaires. Une correction en verres progressifs, par exemple, nécessite des mesures précises ne pouvant se faire à distance. Le cas échéant, cette mesure mal réalisée pourra être à l’origine d’une moins bonne correction, de maux de tête ou d’une infection oculaire.

Il est donc conseillé de faire appel à ces opticiens en ligne en cas de corrections faibles.

Quel remboursement pour les opticiens en ligne

Le taux de remboursement de la Sécurité sociale appliqué à l’optique en ligne est identique à celui pratiqué pour un achat en boutique, à savoir 60% de la base de remboursement.

Seul votre contrat de complémentaire santé peut compléter ce remboursement annuellement (selon les contrats une à deux paires par an).

Le problème du remboursement de l’achat de lunettes ou lentilles en ligne se pose si, une fois les démarches effectuées auprès de l’Assurance Maladie et de la complémentaire santé, vous êtes mécontent du produit livré.

L’unique solution étant, dans ce cas, de prendre un nouveau rendez-vous chez l’ophtalmologue qui vous remettra une nouvelle ordonnance.

Le remboursement optique chez Radiance Groupe Humanis

La complémentaire santé d’Humanis vous propose des garanties optiques adaptées à vos besoins et à ceux de votre famille.

Bon à savoir

On parle couramment de "mutuelle santé" mais le terme exact est "complémentaire santé" lorsque l’on parle d’un contrat proposé par un organisme assureur (mutuelles , assurances ou institutions de prévoyance) qui vient en complément des remboursements de l’Assurance maladie, afin d’assurer une meilleure prise en charge des soins de santé. Le terme "mutuelle" au sens propre désigne en effet l’un des organismes assureurs pouvant proposer les complémentaires santé.