Auxiliaire de vie, Aide à domicile : quelles différences ?


Auxiliaire de vie VS Aide à domicile : quelles différences ?

L’aide à domicile et l’auxiliaire de vie relèvent des métiers d’aides à la personne centrés sur l’accompagnement social.

Ces professionnels aident les personnes fragilisées (personnes âgées, handicapées, malades...) ayant besoin d’être assistées dans la réalisation des tâches quotidiennes.

Ces métiers visent à favoriser le maintien à domicile des personnes dépendantes afin qu’elles préservent leur autonomie.
Quelles sont les différences entre le métier d’aide à domicile et celui d’auxiliaire de vie ?

Aide à domicile : en quoi consiste ce métier ?

La profession d’aide à domicile consiste à apporter une assistance à une personne âgée et/ou handicapée en situation de dépendance.
L’aide à domicile intervient directement chez la personne, et l’aide à réaliser des tâches de la vie courante.
La fréquence à laquelle intervient un(e) aide à domicile est très variable (il s’agit le plus souvent d’une aide ménagère à domicile) et dépend du niveau de dépendance de la personne concernée. Les missions réalisées par une aide à domicile sont les suivantes :

  • l’entretien de l’habitation
  • le repassage
  • la réalisation des courses
  • la préparation des repas

A ces tâches pratiques, s’ajoute l’aspect social du métier ; une aide à domicile dialogue et est à l’écoute de la personne en état de dépendance.

Contrairement à l’auxiliaire de vie, l’aide à domicile ne pratique aucun soin d’hygiène et aucun soin médical.

L’auxiliaire de vie sociale : qu’est-ce que c’est ?

L’auxiliaire de vie, comme l’aide à domicile, accompagne la personne en situation de dépendance dans la réalisation de ses tâches quotidiennes.
La principale différence entre ces deux métiers réside dans l’approche plus "intime" de l’auxiliaire de vie. Elle doit donc agir avec discrétion et tact, soit pour faire à la place de la personne, soit pour la soulager ou l’aider dans les actes de la vie quotidienne. L’auxiliaire de vie pratique les tâches suivantes :

  • la toilette ou la douche de la personne dépendante
  • le lever et le coucher de la personne
  • les courses et préparation des repas
  • lui donner à manger lorsqu’elle est dépendante
  • le transfert de mobilité (déplacer la personne âgée et/ou handicapée de son lit à son fauteuil par exemple)
  • l’accompagnement lors de sorties

Bon à savoir
Pour exercer le métier d‘auxiliaire de vie, il est obligatoire d’avoir suivi une formation spécifique et de posséder un Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS).
Il s’agit d’un métier qui peut également être exercé dans une maison de retraite.

Des aides pour bénéficier d’une aide à domicile ou d’une auxiliaire de vie

Il existe des aides telle que l’ARSM, Allocation Représentative de Services Ménagers, permettant de faciliter le recours à une aide à domicile ou à une auxiliaire de vie.

Afin de bénéficier de garanties plus étendues et offrant plus de confort, il est possible de souscrire à des contrats spécifiques comme l'assurance dépendance Radiance Groupe Humanis.

L’APA peut également permettre de recourir à de tels services.

Vous avez la possibilité de bénéficier d’éxonération de cotisation.

La Prestation de Compensation du Handicap peut aussi permettre de bénéficier de ces services.